top of page

Marie-Anne Briskmann

 
 

Après la gravure et la peinture, Marie Anne Briskmann a trouvé dans la céramique un langage sensible où modeler ses curiosités. 

Ses sujets, gri-gris contemporains, pattes, têtes, «habits habités» à l’ingénuité feinte allient l’insouciance du monde de l’enfance et ses contes parfois effrayants à la conscience des vanités.

Les imperfections et accidents de matière forment des cicatrices à caresser.